Comment ?

En apprenant à écouter ses sensations corporelles, ces signaux que le corps envoie sous forme de : faim et rassasiement, en lien direct avec les besoins physiologiques de chacun.

Bien manger, c’est écouter son corps, soit manger lorsqu’on a faim et s’arrêter lorsque ce n’est plus le cas. Vingt minutes sont nécessaires à l’estomac pour informer le cerveau quand la faim a disparu. C’est la sensation de satiété que l’on peut décrire comme un sentiment de rassasiement, de bien-être et de satisfaction à la fin du repas.

Les sensations de faim et de rassasiement sont le plus souvent niées et mises de côté chez les personnes qui suivent des régimes et qui mangent selon des plans rigides et préétablis.

Manger assis à table en prenant son temps et en évitant les distractions (télévision, ordinateur…) qui captent l’attention au corps et incitent à manger davantage.

Rechercher le plaisir gustatif au moment de manger (ni avant, ni après), puis ouvrir aux yeux (couleurs, formes), au nez (odeurs, souvenirs) ….et aussi au plaisir de partager des moments conviviaux.

La faim ou la recherche de plaisir sont absents, lorsque manger est lié à un besoin de réconfort ou d’apaisement, motivé par des sentiments tels que l’ennui, la frustration, la tristesse, le stress, la colère, la solitude ou l’angoisse. La nourriture vient alors combler un manque psychologique et non un besoin physiologique. Faire une pause en se demandant simplement ce qui se passe, à ce moment là, en mettant des mots sur les pensées et les émotions, en écoutant ses sensations corporelles, est une porte d’entrée à une gestion différente (“pleine conscience”).